EX-PATRIA

EX-PATRIA

Dissidence and Emigration in Late Antique Rome, Persia, and Neighbouring Lands

...

Le projet EX-PATRIA, financé par l’I-SITE ULNE, aborde le problème de l’émigration de l’Empire romain tardif motivée par la dissidence.

Très diversifié, le monde de l’Antiquité tardive était bien connecté grâce à une mobilité intense de différents types: migrations de populations, mouvements de groupes et déplacements individuels. Les sources originales et l’historiographie moderne se sont principalement concentrées sur les migrations massives vers l’Empire romain et sur la gamme des crises attribuées à ces mouvements. Cependant, l’Empire romain n’était pas seulement un lieu d’immigration mais aussi celui d’émigration. L’Empire perse sassanide accueillait fréquemment des déserteurs et des fugitifs romains. Des groupes et entités ‘barbares’ pouvaient agir comme des sociétés d’accueil acceptant des migrants du puissant État romain.

EX-PATRIA déplace l’emphase traditionnellement mis sur la mobilité entrante vers celle sortante, dans le but de scruter le phénomène du mouvement « à contre-courant » et les raisons qui le sous-tendent. Des recherches préliminaires révèlent qu’une part considérable de cette mobilité sortante a été favorisée par des différents types de dissidence et de conflits internes dans diverses parties du monde de l’Antiquité tardive. Le projet évalue le spectre des différents types de conflits (religieux, militaires, politiques) à l’origine de départs individuels ou collectifs.

Nous envisageons de montrer comment les types de dissidence variaient à travers les différentes couches sociales et les différents territoires de l’Empire romain, révélant les caractéristiques comparatives des sociétés d’envoi et d’établir les particularités des expériences individuelles de dissidence et de migration, la spécificité des réponses structurelles aux actes de départ (liés au problème de la citoyenneté et de la loyauté) et des attitudes du public à l’égard de l’émigration (allant de l’association du sortant à la trahison à l’expression des idées de cosmopolitisme).

EX-PATRIA considère le problème de la dissidence en rapport avec la mobilité. Il s’appuie sur une méthodologie interdisciplinaire innovante comprenant une analyse en réseau et spatiale de la prosopographie et des études de cas.