EX-PATRIA

Dissidence and Emigration in Late Antique Rome, Persia, and Neighbouring Lands

Robert Wiśniewski: Les prêtres, la proposopographie et une base de données

Le point de départ du projet Presbyters in the Late Antique West était une constatation évidente que notre connaissance du groupe des prêtres, ou plutôt des « presbytres », chrétiens restait très limitée pour la période étudiée. Bien que leur nombre dépassait, probablement déjà au IIIe siècle, celui des évêques, la communauté des historiens sait énumérer un plus grand nombre de ces derniers. Certes, notre connaissance des évêques résulte du fait que leur impact sur la politique, la doctrine et la littérature ecclésiastiques fut plus fort que celui des prêtres. À partir d’un certain moment, ce furent pourtant surtout les prêtres qui portèrent le poids du fonctionnement quotidien des Églises, l’évêque étant même devenu une figure éloignée pour la majorité des chrétiens. Le projet que nous avons dirigé à l’Université de Varsovie avait pour but de recueillir les témoignages portant sur cette partie moins connue du clergé, dans tout l’Occident, jusqu’à l’année 700. Notre idée initiale était de compiler toutes ces sources dans une base de données purement prosopographique, qui aurait tiré pleinement profit des entrées dans la Prosopographie chrétienne du Bas-Empire, tout en les complétant. Le présent exposé montrera comment le projet a évolué au fil du temps et le résultat final donna lieu à un instrument quelque peu différent de ce qui avait été initialement envisagé. La base de données (consultable en ligne: http://presbytersproject.ihuw.pl/) n’abandonne pas l’idée d’une approche proposographique, mais s’ouvre aussi à des sources qui ne mentionnent pas de personnage spécifique, qui aident à mieux comprendre leur fonction dans l’Église et la société.